projet IT en difficulté sécurisation et redressement

Dans une situation très tendue entre le client et la SSII, il faut s’attacher à obtenir des « quickwins » pour restaurer la confiance et se donner du temps pour sécuriser et redresser un projet IT en difficulté.

Contexte du projet IT

Afin de refondre son SI Finance, notre client a sélectionné une SSII qui avait pour objectif d’intégrer en plusieurs lots « Oracle eBusiness Suite ». Après deux années de projet IT, ce dernier a été suspendu et le dialogue entre les parties était proche de la rupture. Le projet avait dérivé de plusieurs millions d’Euros, avec peu d’espoir de sauvegarder les investissements réalisés.

Ce que nous avons fait

• Nous avons établi un état des lieux sur la base de notre méthode de modélisation des causes de dérive et d’échec des projets IT. Nous avons mené plusieurs interviews aussi bien coté client que prestataire.

• Nous nous sommes employés à solutionner 3 points de blocages : les arbitrages des anomalies (200) considérées comme des évolutions, l’absence d’une réelle équipe projet coté client et la renégociation d’une enveloppe financière nécessaire à l’aboutissement du projet.

• Nous avons accompagné le chef de projet de notre client afin de renforcer sa gestion de projet et son rôle de « chef d’orchestre » et nous sommes intervenus en facilitateur avec la SSII afin qu’elle augmente la qualité de ses prestations.

• Nous reportions régulièrement au DSI de notre client ainsi qu’au COMEX en présence du Président.

Résultat

Alors que nous étions arrivés sur un projet « à la porte du tribunal », ce dernier est entré en production 2 ans après le début de notre intervention. Les investissements ont été sauvegardés ainsi que la relation commerciale entre les acteurs, qui travaillent toujours ensemble à ce jour.