Nos valeurs – La raison d’être de DFC

valeurs-dfc

DFC est à un moment crucial de son développement. Nous avons pris la décision avec mes compagnons, qui depuis plusieurs années ont décidé de me suivre dans l’aventure, de poursuivre notre croissance sans nous fixer de limite.

En 2014, j’ai souhaité poser les fondations du développement de DFC sur des valeurs fortes telles que le respect (pour ne pas dire l’amour) de l’autre, la capacité d’écouter sans juger et de respecter les avis contraires (notre définition de la bienveillance), la vérité et le courage qui vont ensemble ou encore le savoir-être imposé avec force. Je souhaitais que nous soyons avant tout des facilitateurs et non des experts (envers qui nous avons le plus grand respect dans leur domaine d’expertise).

Il s’agissait à la fois d’une réponse aux situations et aux comportements que nous constatons dans de nombreuses sociétés (managers qui n’en sont pas, relations conflictuelles entre personnes travaillant pourtant dans la même société, collaborateurs laissés à l’abandon, mais aussi des collaborateurs parfois virulents à l’encontre de leur employeur), ainsi qu’à l’évolution de la société tout court. Malheureusement, l’actualité semble régulièrement nous donner raison…

Il me semblait alors que le monde professionnel (le monde tout court ?) avait besoin de retrouver du sens et que cela passerait par des valeurs humaines et non des méthodes ou des process. Je disposais du retour d’expérience de ce qui est la spécificité de notre positionnement, le redressement de projets en situation de dérive. Je savais que nous réussissions à redresser des situations qui paraissaient perdues d’avance, parce que nous savions principalement recréer du lien et de la confiance entre les Hommes.

Au moment où il est question pour nous de grandir, alors que de nouvelles générations en perpétuelle quête de sens et capables de quitter du jour ou lendemain une entreprise qui ne leur offre pas de vision arrivent sur le marché du travail, nous souhaitons plus que jamais réaffirmer que notre croissance ne se fera aucunement au mépris de nos valeurs.

Plusieurs de mes amis entrepreneurs me disent « tu verras quand tu commenceras à grandir, il sera difficile de conserver les mêmes valeurs ». Je ne suis pas d’accord et des exemples du contraire existe.

Les sociétés, qui plus est de conseil et d’accompagnement, ont une responsabilité dans le fait de rendre l’environnement de leurs clients meilleur et plus agréable pour leurs collaborateurs. La poursuite effrénée de la profitabilité parfois au mépris des intérêts du client est contraire à cet objectif. Nous constatons une évolution de la part de nos clients et des prospects qui deviennent sensibles au fait que nous plaçons des valeurs humaines au-dessus de tout autre considération et que ces dernières trouvent une réalité au jour le jour sur le terrain.

Chez DFC nous avons nommé un directeur des opérations dont le rôle principal consiste à s’assurer que les valeurs qui façonnent notre entreprise et la réalisation de nos missions, sont respectées par nos ambassadeurs sur le terrain. Je ne dis pas que nous sommes et que nous serons irréprochables, mais nous ne cesserons de tendre vers un idéal qui dépasse les frontières de DFC, car il s’agit d’un idéal sociétal.

C’est notre raison d’être.

David Feldman

Dirigeant